Activité apicole et coronavirus

Une instruction technique, concernant les activités pouvant être reportées ou non des apiculteurs de loisir, pluriactifs et professionnels, vient de sortir suite aux demandes des professionnels et des syndicats d’apiculteurs pour permettre la poursuite de certaines activités apicoles dans le contexte du confinement lié au coronavirus.

Ainsi les actions non indispensables à l’activité du rucher doivent être reportées (voir en fin du document) à savoir, entre autre, les actions de formation et l’accueil de groupe.

Les actions de formation ne pourront donc pas, jusqu’à nouvelle consigne, être poursuivies sur cette période.

Par contre, certaines activités directes du rucher peuvent être conduites par les apiculteurs de loisir, pluriactifs et professionnels en prenant les précautions sanitaires dont voici ci-dessous la liste :

Activités apicoles autorisées dans le strict respect des mesures de prévention de la propagation du virus (notamment mise en œuvre des mesures de distanciation sociale et d’hygiène) et en évitant tout regroupement de personnes :

  • La visite des ruchers par l’apiculteur et/ou son personnel en limitant le nombre de visites au strict nécessaire,
  • Les transhumances et mouvements de ruches, dans le respect des dispositions réglementaires prévues à l’article 13 de l’arrêté ministériel du 11 août 1980 relatif au dispositif sanitaire de lutte contre les maladies des abeilles, Remarque : Les transhumances en dehors du territoire national sont soumises aux mesures de restrictions imposées par l’État membre de destination.
  • La préparation du matériel au dépôt/hangar (préparation des cadres de cire, nettoyage du matériel,…),
  • La récolte des produits de la ruche, en particulier l’extraction en miellerie (adoption de mesures d’hygiènes et de distanciation sociale strictes, en particulier en miellerie collective),
  • Les opérations de conditionnement du miel,
  • L’élevage de reines/la constitution d’essaims,
  • Les visites non reportables réalisées par un vétérinaire et/ou un technicien sanitaire apicole (TSA) suite à un événement de santé constaté dans un rucher,
  • La vente et l’achat de matériels apicoles,
  • La vente de produits de la ruche,
  • Les actions de police sanitaire, en équipe restreinte.

Pour réaliser ces activités, les personnes devant se déplacer doivent se munir de l’attestation pertinente visée par le décret n° 2020-260 du 16 mars 2020.

Activités apicoles devant être reportées :

  • Les visites dans le cadre des programmes sanitaires d’élevage (PSE),
  • Les visites assurées par un tiers non strictement nécessaires à la poursuite de l’activité apicole ou au maintien du bon état de santé des colonies,
  • L’accueil de groupes,
  • Les actions de formations (zootechniques, sanitaires, économiques, conduites du rucher, …),
  • Les réunions physiques.

Pour plus de précisions, les documents ministériels à consulter sont les suivants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *