Vigilance règlementation OGM

champ-tournesol-11574_640Les industries agro-alimentaires et le gouvernement américain oeuvrent actuellement pour une dérèglementation sur les OGM en sortant de cette dénomination de nouveaux OGM. Ces derniers sont créés avec de nouvelles techniques du vivant. Les industries n’auront ainsi plus besoin de passer par une autorisation de diffusion avec un évaluation préalable des risques pour l’humain, pour la biodiversité mais aussi pour les abeilles qui en sont souvent les premières victimes.

Signer la pétition  lancée par notre syndicat apicole  l’UNAF en partenariat avec six organisations francaises :     www.nouveauxogmjenveuxpas.fr

Voir ci-dessous, l’article de l’UNAF à ce sujet et les coordonnées de la pétition :

 

ogm-j-en-veux-pas-non-plusREDUITNOUVEAUX OGM

 Nous vous avons tenu informés des péripéties au sein du Haut Conseil des Biotechnologies. La pomme de la discorde : les nouveaux OGM.

Aujourd’hui, en partenariat avec 6 organisations françaises, l’UNAF lance une pétition pour permettre aux citoyens d’exprimer leur désaccord vis-à-vis de ces nouvelles techniques de manipulation génétique du vivant : www.nouveauxogmjenveuxpas.fr.

 Rappel du contexte : à l’heure actuelle et dans les prochains mois, l’Union Européenne discute des nouvelles techniques de manipulation génétique du vivant. Les industries et le gouvernement américain œuvrent pour une dérèglementation de ces techniques afin qu’elles ne soient pas considérées comme des OGM dans le but de contourner l’opposition citoyenne aux OGM.

 L’enjeu est important : si ces techniques de manipulation génétique du vivant n’étaient pas qualifiées d’OGM par les décideurs politiques, adieu l’autorisation et l’évaluation préalable de ces technologies (y compris de leurs impacts sur les abeilles) et au revoir leur étiquetage dans les produits alimentaires… au détriment de notre santé et de la biodiversité.