Exiger un conseil indépendant sur les pesticides

Un conseil indépendant sur les pesticides pour s’assurer d’une séparation nette entre la fonction de conseiller et celle de vendeur….

Depuis la mise en place du plan Ecophyto lors du Grenelle de l’environnement en 2008, visant une réduction de 50% de la consommation des pesticides, leur utilisation non seulement n’a pas diminué mais elle a augmenté de 12% entre 2009 et 2014. Round up, Cruiser, néonicotinoïdes… au-delà des conséquences sanitaires de telle ou telle molécule, c’est une remise en cause globale de la dépendance de l’agriculture vis-à-vis des pesticides qui permettra de faire baisser leur usage. Pour France Nature Environnement, une séparation nette entre la fonction de conseiller et celle de vendeur est indispensable pour inverser la courbe.

Aujourd’hui la mission de conseil en matière de pesticides est principalement assurée par les vendeurs. Le marché des pesticides en France réalise un chiffre d’affaires annuel de près de 2 milliards d’euros. Comment imaginer que les coopératives et le négoce agricole réduisent d’eux-mêmes leurs ventes de pesticides et renoncent ainsi à une partie de leur chiffre d’affaires ?

Ces dernières semaines ont été marquées par les attaques répétées d’une partie de la profession agricole contre le plan Ecophyto.

Il est indispensable et urgent de signer la pétition sur le site du France Nature Environnement.

SOURCES  : UNAF  Revue Abeilles et Fleurs juin 2016  n°783

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *