Fin des néonicotinoïdes ?

bee-1296701_1280LOI BIODIVERSITE ET INTERDICTION DES PESTICIDES NEONICOTINOÏDES  TUEURS D’ABEILLES: 4ème ACTE AU SENAT

 

Les députés ont adopté lors de leur séance du 18 mars 2016 l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes à partir de 2017.

Cependant, la loi doit repasser à nouveau au Sénat pour être confirmée ou non….

 

Rappel de procédure et de calendrier (source d’information : UNAF):

– 18 mars 2016 : adoption de l’interdiction des néonicotinoïdes en 2ème lecture à l’Assemblée Nationale

– 3 mai : début de l’examen du texte en 2ème lecture au Sénat, en Commission développement durable

– 10 mai : début de l’examen en séance au Sénat

–  Mi-mai ou fin mai : si les sénateurs n’adoptent pas l’interdiction dans les mêmes termes que l’Assemblée, la disposition sera examinée par une commission mixte paritaire composée de 7 députés et 7 sénateurs

– Si échec : 3ème et ultime lecture à l’Assemblée Nationale (mi-juin).

 

 Ce que vous pouvez faire et ce que l’UNAF va faire :

L’examen au Sénat s’avère être une étape difficile pour l’interdiction des néonicotinoïdes. En effet, les sénateurs, qui se sont déjà prononcés sur l’interdiction en 1ère lecture, avaient amoindri sa portée. Il est donc important de rester mobiliser auprès des sénateurs. Nous l’avons constaté à l’Assemblée Nationale, la mobilisation de chacun, localement, auprès de ses élus a été déterminante !

Donc dès maintenant, vous pouvez demander une rencontre avec votre sénateur. Vous recevrez en début de semaine prochaine de la documentation à leur transférer ou à leur remettre au cours du RDV.

Côté UNAF, plusieurs actions en cours :

– Rédaction d’un document sur les alternatives aux néonicotinoïdes : aujourd’hui, les débats se cristallisent sur les alternatives aux néonicotinoïdes (nos élus ne remettent plus en cause leurs impacts sur la biodiversité ou la faisabilité juridique d’une interdiction) et il apparait indispensable de renforcer notre argumentaire sur les alternatives à ces pesticides. En coopération avec des agriculteurs et des organisations nationales, nous rédigeons un document qui vous sera transmis en début de semaine prochaine.

– Rendez-vous politiques avec certains sénateurs ou les cabinets ministériels

– Préparation d’une conférence de presse début mai au Sénat en partenariat avec d’autres organisations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *