Une miellerie collective au rucher école d’ici la fin du 1er trimestre 2021

C’est avec une immense joie que le rucher école départemental du Magnerolle a appris que son projet de miellerie collective déposé auprès du département des Deux-Sèvres dans le cadre de la campagne de budget participatif 2020 sera financé. Sur 700 dossiers réceptionnés par le département des Deux-Sèvres en début d’année, seuls 193 projets ont été sélectionnés par une commission puis ont été soumis au vote des habitants du département entre le 31 août au 2 octobre 2020. Le projet du rucher école a recueilli 614 votes, le plaçant dans les 80 lauréats qui verront leur projet financer à hauteur de 80 %.

Prioritairement destinée à l’extraction du miel du rucher école et à formation des élèves, cette miellerie sera également mise à disposition des adhérents de l’association ne possédant pas de matériel d’extraction. La miellerie collective sera installée dans le bungalow offert au rucher par la société ALICOOP à Pamproux et qui a été rénové par l’association cet été. Elle sera équipée de 2 postes d’extraction, comportant chacun un bac à désoperculer, un extracteur, un filtre, une centrifugeuse et du  petit matériel de miellerie (sceaux, herses, filtres, …). Une mini chaine d’extraction avec machine à désoperculer viendra compléter l’installation. Le coût de cette installation est de 15400 € dont 80 % sera financé par le département et 20 % sur les fonds de l’association.

Le rucher école départemental du Magnerolle remercie le conseil départemental des Deux-Sèvres, la société ALICOOP et toutes les personnes qui ont soutenu son projet, sans qui, cette amélioration de son outil de formation ne pourrait se concrétiser.

La presse en parle.

Source : Courrier de l’Ouest – édition du 19 décembre 2020.

Source : La Nouvelle République – édition du 28 décembre 2020.

Action Humanitaire

Je suis rentré de ma mission humanitaire apicole au mali samedi après midi Cette mission à été éprouvante physiquement, mais très enrichissante sur le plan de l’apiculture et de la connaissance du milieu,
Ma mission consistait à former 40 apiculteurs dont 10 femmes à l’apiculture moderne ( à cadres ) et fabriquer avec les élèves 160 ruches
Cette formation s’est déroulée sur 7 jours complets.
Le reste de ma mission consistait à visiter les communes ou j’avais travaillé les années  précédentes ainsi que l’inventaire du matériel que j’avais mis en place en 20011.
Je suis resté au Mali 4 semaines. Malgré des conditions de vie difficiles et un chaleur proche de 40°,je suis prêt à y retourner l’année prochaine.